25/01/2013

Il faut lire !

 

 

13:45 Écrit par Pierrot dans -Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humour, livre, litterature |  Facebook |  Imprimer | | |

Une langue aux petits oignons

 

A défaut de faire titiller les papilles....

 

...."La soupe" : le plaisir de la langue française

 

 source : artigood

Humoriste :Denis Marechal

 

http://www.denismarechal.fr/

13:34 Écrit par Pierrot dans -Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humour |  Facebook |  Imprimer | | |

24/01/2013

Pauvre madame Tanner !

Auto-construction, construire sa maison, agrandir soi-même, faire ses propres extensions….

Mais qu’est-ce qui passe par la tête de ces personnes qui se lancent sur des chantiers qui prendront au moins trois ans… pourquoi sacrifier congés et jours de repos a se casser le dos à porter des sacs de ciments ?

vous_plaisantez_monsieur_tanner.jpgIl y a le prix de la construction bien entendu, mais pas seulement !

 Bien sûr, il y a aussi des néo-écolos qui ne rêvent que de maisons en terre ou en paille (je vais souffler et…)

 Et non, il y a une autre bonne raison !

 Vous rappelez vous de ce bouquin «  vous plaisantez Monsieur Tanner » ?

 Officiellement cette acquisition a viré au cauchemar pour l’auteur parce qu’il est passé par le travail au noir…

 On pourrait penser que passer par un conducteur de travaux et le système classique éviterait bien des déboires….

 Que néni : ma pauv’ mère a fait une crise de nerf et a failli y passer à cause des  gens du bâtiment !

 Elle a fini, dans sa dernière respectueuse remontrance, par envoyer un tableau présentant les grandes lignes des merdouilles, et dépassements de ce chantier. Elle devait être à l’abri au chaud en mai dernier, nous sommes le 24 janvier et elle n’a toujours pas  ses clés !

Mais comment est-ce possible !

  • En fait, dès que vous ne prenez pas une maison « prête à porter» genre cage à lapin des pavillons de banlieue classiques, c’est la grosse panique !
  •  Passer commande du moindre matériau ? Mais vous plaisantez madame Tanner…  il leur faudrait faire une règle de 3 avec les nouvelles cotes.
  •  Ah bon, de la céramique dans une chambre c’est possible ? A ben non, on y a pas pensé on n’a pas l’habitude… argh !
  •  Les chiottes suspendus, c’est réglables sur demande… a ben oui, mais on a oublié de vous demander … On ne s’est pas fait Ch* on a posé tel qu’ils étaient conditionner !  Ils n’ont pas percuté qu’ils ont été posés pour des nains ? !!!

 Et cela, ce n’est que la dernière en date !

 Alors, oui ils sont nombreux finalement à faire leur maison eux même !

 

Des exemples de réalisations de bricolos :

 Maison traditionnelle :

Maison bio /Maison bois :

Définition : la maison passive 

Des réalisations :

 

Pour se faire la main :

 L'isolation :

 Une réalisation :

 

 
 … Et après le chantier : comment refaire son jardin !

 


 

 

 

 

 

 

 

17/01/2013

Les Atrides Normands

Un coup de telephone ce matin. Encore un épisode de la série « Les Atrides Normands »…

Les Rougon-Macquart, c’est de la gnognote en comparaison…

Il y a franchement de quoi écrire des mémoires en au moins 70 volumes ! 

 

LES-FURIES-ET-ATRIDES.jpg

13:55 Écrit par Pierrot dans -Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | | |

16/01/2013

On déménage le couscous !

Depuis lundi, je sors enfin.
J’ai repris le travail et rendre donc parfois tard…
J’ai deux, trois points de chute sur mon parcours, ne serait-ce que pour les «  contretemps techniques ».
L’un deux est un petit troquet qui ne paie pas de mine. Le quartier autours est quasiment vide de « Gaulois ». Ici, c’est l’Afrique du Nord qui côtoie  l’Afrique noire. On y parle un arabe, mâtiné de français.
Je suis bien vu par le patron et quelques uns des habitués…
Mon retour, posé sur une béquille, après des mois d’absence a été remarquée.

J’ai assisté à une conversation entre le barman et l’un de ses clients. Si l’un est algérien, l’autre est tunisien.
L’oreille d’un non initié ne fait pas le distinguo entre les dialectes. A les entendre, on croirait que c’est le même arabe d’un bout à l’autre du Maghreb… il n’en ait rien !
Certes il existe l’Arabe littéraire qui est commun, mais l’homme de la rue l’utilise rarement. Chacun y va de son dialecte, ce qui n’est pas sans occasionner des quiproquos parfois cocasses !

Une anecdote racontée par un des clients :
Il est en visite dans la famille de sa femme d’une autre nationalité que la sienne.
La femme de la maison arrête l’un des gamins et lui dit : « va chercher un pot-de-chambre »
Bizarre… mais bon, pourquoi pas !
Le mouflet revient en avançant avec précaution… il ne faut surtout pas faire tomber ce « pot de chambre » : sa mère y tient beaucoup. Ne lui vient-il pas de sa propre mère ?
En fait de pot-de- chambre, c’es un plat à couscous !
Même mot, même prononciation, mais alors rien à voir !

langage, langue, arabe, banlieue

Un autre client nous raconte aussi sa mésaventure avec un voisin en France.
Le dit voisin, est sur le départ et déménage. Il sonne à la porte et lui demande : «  est-ce que tu pourrais m’aider à transporter un T-shirt ? »
Un T-shirt ? Tu me dérange pour porter un T-shirt ! Tu ne te foutrais pas de moi ?
Devant l’incompréhension de son interlocuteur, le voisin baragouine dans un langage qui ne dépayserait pas Salvatore  : j’arrive pas a déplacer seul l’armoire (en français)…
Le même mot pour T-shirt et armoire !

La langue parlée dans les quartiers tient plutôt de l’esperanto : beaucoup de dialectes arabes et du français pour faire le liant…

13:40 Écrit par Pierrot dans Petits riens | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : langage, langue, arabe, banlieue |  Facebook |  Imprimer | | |

15/01/2013

Petit rien du matin

Qu’est-ce que  je puis être raide le matin !
Au réveil, la béquille est toujours là !

tente.jpg


Non pas celle là, l’autre…
Quoi que celle là aussi….
Mais elle ne m’empêche pas de marcher….
…. Seulement de bien viser au matin

14:04 Écrit par Pierrot dans Petits riens | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humour, fun |  Facebook |  Imprimer | | |

14/01/2013

Reprise difficile

Cela fait une semaine que j’ai repris le travail.
Apres quatre mois d’arrêt-maladie,
 Il y a quelques habitudes à reprendre.
Cela fait une semaine que je suis passé à la dizaine supérieure,
Une nouvelle vie à apprendre

Comment ai-je fait pour prendre autant de poids en une seule semaine !
La solitude.
J’ai totalement perdu cette  habitude !

Le grignotage devant un dvd est revenu avec ses résultats désastreux : le surpoids, l’heure du couché décalée…
En fait, pour bien faire, il faudrait que je rentre, me fasse une soupe, m’enferme dans ma chambre (sans ordinateur) avec  le bol,  et que je me couche directement  après avoir bu mon potage.

Triste ?
Non,
Juste la véritable vie d’un quadra non marié et sans enfant.

A trente ans, on peut encore faire un minimum de sorties.
A quarante, le corps ne suit plus les jeunots  et de toute façon ceux de votre  âge et vos amis  sont déjà casés…

Une nouvelle page est tournée
Haut les coeurs, il suffit seulement de trouver un rythme et des activités qui conviennent en appréciant chaque petit instant de bonheur.
Carpe Diem

 

couché de soleil, age,

14:10 Écrit par Pierrot dans Petits riens | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : age, generation |  Facebook |  Imprimer | | |

04/01/2013

Un week-end au bord de l'eau. Un restaurant pour les amateurs de bonnes chaires


Il n’était pas possible de manger à l'auberge ce soir là mais nous avons trouvé une table dans le bourg le plus proche : Bourneville.
Un coup de téléphone pour réserver la place, un bon brin de toilette et nous voilà repartis.
Arrivés un peu tôt par rapport à la réservation, nous garons la voiture et marchons un peu.
De l'autre coté de la rue, une pizzeria: Pom' Pizz nous indique l'enseigne sur laquelle une petite pomme prends avec envie une part de pizza. Nous sommes vraiment au Pays !
Les commerçants n'ont pas lésiné sur la déco de noël et les guirlandes. Une boulangerie semble être transformée en annexe de la maison du Père-Noël.

Il est temps de rentrer dans le restaurant.
Soupe de panais onctueuse, tête de veau aux petits légumes et dessert aux poires. Un véritable plaisir pour les papilles !
 

Une anecdote ?
En allant aux toilettes j'ai remarqué un petit mot en anglais : « appuyer très fort sur le loquet »
Un flash avec nos voisins de table d'origine allemande
Un extrait du film « Französisch für Anfänger » dans lequel le jeune Allemand débarquant pour la première fois dans un village français ne sait pas comment ouvrir une porte à loquet...
Il y a tellement de choses à dire sur mes petites surprises des petites choses lors de mes passages en Allemagne... une autre fois peut-être ?


Restaurant  Risle-Seine (Bourneville) (http://www.risle-seine.com)

normandie, restaurant

22:23 Écrit par Pierrot dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : normandie, restaurant |  Facebook |  Imprimer | | |