22/04/2013

Les oiseaux sont priés de se cacher et de...

 

La femme est comme une lame de Tolède… Fine et tranchante, belle et meurtrière, elle fend, coupe, ploie mais ne rompt pas…

 

Pauvre petit bouclier de bonze, si lourd, si limitant, si handicapant… Sous la cuirasse, que de fragilité, une solidité de façade…

 

Un coup plus fort que les autres et cette belle apparence vole en éclat, laissant le pauvre fantassin nu comme au premier jour.

18:27 Écrit par Pierrot dans -Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.