16/05/2014

Un certain train de vie...

Dans une petite ruelle longeant les voies en contrebas, un bar insolite.
Nous sommes à quelques marches de la gare de l'Est.
Ce bar semble sortir des premiers temps de la SNCF.
Si les tablettes malcommodes des wagons n'ont pas été reprises, les sieges, eux, sont bien là. Soudés sur des pieds en métal, les fauteuils et leur accoudoirs accueillent les passants. Couleur gris-souris comme les anciens wagons de banlieue, les murs sont sont égaillés par des corniches jaune orangées. Une musique nostalgique de la vieille époque emplie l'espace.
Des bannettes en haut des murs accueillent casquettes de chef de gare ou de train, bagages et petites miniatures. Des trompes de klaxon de locomotives sortent des murs tels des trophées. Sur un poteau de soutènement de ce vénérable bâtiment, deux horloges comme ont en trouvait sur les quaies.
Anciens sigles de la SNCF, et vieux panneaux complètent le décor.
Le devant du bar, enfin, reprend le devant d'une machine...

Toute une vie des trains... au train de vie
 

06:59 Écrit par Pierrot dans Petits riens | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bar |  Facebook |  Imprimer | | |

10/05/2014

Auprès d'une blonde

Vendredi soir.

Je suis dans un bar près de Denfert : La Chope Daguerre.

Même si le temps est peu clément, c'est important de se forcer à ne pas rentrer directement.

C'est en effet une des mille et unes raisons pour lesquelles mon blog n'avance pas.

 

La population qui passe dans la rue Daguerre est particulière. Beaucoup de personnes d'un certains age et des jeunes de bonne famille.

Cette rue est vraiment commerçante : boucheries, poissonneries et primeurs. Et oui, les gens qui sont dans le coin ont les moyens d'habiter Paris. Les cafés de cette rue peuvent en témoigner : quelques spécialiste de bar à vins... mais attention, pas de la piquette !

 

Et aussi étonnant que cela puisse être, un vendeur de DVD bon marché !

 

Une kro sans alcool sur la table, je laisse déambuler mon regard.

Au fond de la salle un triptyque de miroirs. Les cadres semblent être art déco au lignes épurées.

En lien et place de deux miroirs bien lisses, les volets de la composition portent de grands morceaux collés les uns sur les autres comme si un cubiste était passé par là.

Des lampes en applique portent des abat-jour plissés rouge-vif. Chacun à son couvre-chef en paillette comme les portaient les saltimbanques des musicales.

Radio Nostalgie en bruit de fond n'est pas là pour empêcher les conversations : ici, on peut parler sans devoir pousser la voix.

 

A coté de moi, quelques jeunes femmes et jeunes mères. Un petit bout-de-chou a du mal à rester en place. Du cône en gaufre, une boule de glace au chocolat est consciencieusement léchée. Il en a autant sur la bouche que sur la petite serviette en papier.

 

Pour moi, le Week-end commence.

09:38 Écrit par Pierrot dans Petits riens | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris, bar |  Facebook |  Imprimer | | |

09/05/2014

De la verdure pour un geek

Ce week-end du 3 mai le temps était magnifique.
Si le samedi a été plutôt  consacré à l'intendance, le dimanche a été plus cool.

Je me suis réveillé en deuxième sommeil à... midi !
Une première pour moi à Bagneux...
Petit café, morceau de fromage, douche..


J'ai prévu d'acheter pour 1 To de capacité de stockage à Montgallet.
C'est le point final de mon périple, mais quand au moyen d'y arriver...
Cela fait si longtemps que je n'ai pas vraiment marché.
Allez, hop, je mets mes chaussures de marche et prends ma canne que je plie pour la rendre le plus transportable possible.


Dans un premier temps, direction la porte d’Orléans. Je ne pris le bus que passé Alésia, et encore, parce qu'il s’arrêta à mon niveau. Tant, mieux, il y a une bonne trotte sans espaces verts.
 
Je m’arrête à la tour Saint Jacques. Visite du jardin qui lui sert d'écrin de verdure.
Les jeunes sont allongés sur les pelouses, les plus âgés sèchent leur vieux os assis sur les bancs... Quelques bouteilles et autres victuailles sont posées sur des nappes à même la pelouse...
vision estivale !
Le marais, direction la rue des rosiers bondée comment toujours. Puis, toujours pris dans le flux des touristes,petite promenade sous les arcades de la place des Vosges.


Il me faut un certain temps pour atteindre la Bastille et la Promenade plantée.
Je parcours ce jardin suspendu avant d'atteindre la rue Montgallet en contrebas.
Une bonne marche !

Le retours fut plus ferroviaire...

06:49 Écrit par Pierrot dans Petits riens | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee, rando, paris |  Facebook |  Imprimer | | |

07/05/2014

Un petit séjour chez les polyglottes

 

Mardi 6 mai 2014

 

Ces petites notes ont commencé a être écrites dans le bus 38, sur mon chemin de retour.

 

Bientôt, le quartier de l'horloge...

 

cela tombe bien, je connais un endroit sympathique : le Snax café.

 

 

 

Il y a non seulement un wifi, mais en plus, c'est un des rares endroits « frendly » qui ne passe pas de la musique pour couvrir les conversations.

 

C'est le quartier général d'une association polyglotte qui propose des échanges entre nouveaux arrivants sur Paris et locaux, de quoi améliorer son anglais, allemand ou espagnole.

 

Autant dire que l'ouverture d'esprit est de mise ici.

 

 

 

Ce soir, cours d’anglais.

 

Cette langue étant la langue de toute les communication, de tous les voyageurs, ceux qui étudient ici viennent de tous les pays.

 

Une grande table au fond sur laquelle les jeunes, et moins jeunes, élèves lisent des polycopiés, font des exercices. Une jeune et plantureuse prof à la chevelure blonde aussi généreuse que son rire, passe pour aider et corriger.

 

(http://polyglotclub.com)

 

 

 

 

 

 

 

Je ne sais pourquoi je n'arrive pas à écrire une fois dans mes pénates...

 

 

 

Quelques minutes plus tard, un russe me demande si je fais parti du groupe...

 

ont parle pendant plus d'une heure science, et épistémologie... en anglais.

 

Une bonne soirée !

 

 

 

Dommage que le simple fait de vivre m'oblige à rentrer après 21h00 chez moi.

 

19:01 Écrit par Pierrot dans Petits riens | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | | |