19/09/2014

Mon séjour à la Jenny - Un long périple

Je me suis levé vers 3h30 ce matin là.

Le temps de finir de préparer le barda et certaines petites choses pour l'appart et me voilà dehors chargé comme un mulet...

Vers quatre heures du matin, les transports sont rares. Je me dirige vers la nationale... et chic un Noctilien vient dans deux minutes.

Je demande au chauffeur comment aller rapidement à Montparnasse, et il me laisse à l’arrêt le plus proche : 10 minutes à pied avec mon barda.

Une fois arrivé, je constate que le train parts dans une demi-heure.

Ma place est prise mais de toute façon à cette heure-ci il n'y a pas grand monde dans ce TGV pour Bordeaux. Je 'installe confortablement à un autre endroit et somnole pendant une partie du voyage.

J'ai vu sur le site du village de vacance qu'un bus approchait de ma destination finale. Le 601, au départ de la gare de Bordeaux, permet d'aller jusqu'aux plages de la pointe nord du Bassin d'Arcachon. En ce samedi de septembre ensoleillé et chaud, il est pris d’assaut par les bordelais qui jeune ou moins jeunes vont se dorer la pilule ou faire du surf, comme le suggèrent les deux planches en soute du bus. Au deuxième arrêt à bordeaux, il est évident que tous le monde ne rentrera pas !

Après un long périple, me voilà à Lège, patelin perdu entre bordeaux et Lacanau. Heureusement que j'avais conservé un numéro de taxi : je me voyais mal faire les 15 km à pied sous le cagnard de midi avec une telle charge !

« Vous avez de la chance, j'allais partir... je m’habille et je suis à vous... »

Moins d'un quart d'heure plus tard, il arrive. Il n’est même pas 14h00 quand j'arrive à la Jenny.

13:51 Écrit par Pierrot dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jenny, vacances, bordeaux |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.