16/07/2012

Couscous, le Pierrot pédale dans la semoule

Ce Samedi, j’ai fait une tentative avec la couscoussière que j’avais acheté il y a facilement un mois de cela. couscoussiere.jpgInitialement, je l’avais prise pour faire de la cuisson à la vapeur…
Cette fois-ci, j’ai voulu faire un couscous…
Le résultat a été assez décevant…
La semoule tenait plutôt du gâteau… Apres avoir mangé une assiette de ma mixture, j’ai dormi facilement deux heures pour digérer !

 


Un échec culinaire ?
Il n’y a échec que si on n’apprend pas.
Donc :

  • Utiliser un linge ou de la gaze plutôt que les filtres à café…
  • Faire gonfler la semoule avant de la mettre dans le compartiment vapeur.
  • Faire cuire à par les saucisses et un mettre une au dernier moment juste pour donner du goût au bouillon…

J’ai fait part de mon déboire culinaire ce matin à Farid. Il est tunisien et sait faire la cuisine…

Un conseil de Farid : laisser la semoule avec un peu d’eau froide pour qu’elle gonfle… et s’y prendre à plusieurs fois si nécessaire…

13:21 Écrit par Pierrot dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : cuisine, couscousse, farid |  Facebook |  Imprimer | | |

11/07/2012

Recette de tarte salée au saumon à la Pierrot

La tarte au saumon de Pierrot

 

Voici la recette de tarte au saumon que j'ai inventé pour mes invités de la marche de la tolérance ainsi que pour mes collègues.

 

Ingrédients

Une pâte brisée
Des oignons (environ 3;4 gros), une échalote
Des champignons de Paris
Des filets de saumon (environ deux plaquettes)
Une boite d’oeufs
Du gruyère râpé
Des aromates (aneth, ciboulette…), de l’huile d’olive et de l’huile de pépin de raisin,  sels et poivres, citron, lait


Instructions

 

1 Préparer le plan de travail

k01DSC_0023.jpg


C'est en s'assurant d'avoir l'ensemble des ingrédients et ustensiles sous la main que on commence bien. Certaines préparations sont longues, alors autant ne pas paniquer à rechercher quelque chose : pour être zen, autant s’en donner les moyens.

 

2 Le saumon et sa marinade

k03DSC_0025.jpg


Découper le saumon en lamelle
 
Faire mariner dans un mélange d’huiles et d’aromates, avec très peu de citron.

 

3 Préparer les légumes

k04DSC_0026.jpg

Découper les oignons et échalote. Emincer environ deux oignons et découper fine en lamelle le reste des oignons. En période hibernale, remplacer deux des oignons par du poireau.

k05DSC_0027.jpg

Laver les champignons et les découper en lamelle

 

4 Faire cuire la farce

Laisser à porté de main les oignons émincés, les champignons découpé et le poisson mariné.
Préparer une grosse poêle

k06DSC_0028.gif

 

Dorer les oignons

k07DSC_0029.jpg

En utilisant un peu de la marinade du poisson pour la poêle, sur feu vif, faire légèrement doré les oignons. En hiver, réduire le feu et faire légèrement brunir les poireaux
 A ce stade, si vous devez mettre des aromates, ne surtout pas mettre de sel.

 

Faire sauter les champignons

k08-DSC_0030.jpg

Sur feu vif, incorporer les champignons et leurs aromates… toujours sans ajouter de sel.

Remuer et ajouter un peu de la marinade si besoin

 

Faire fondre la farce

k09DSC_0031.jpg

Lorsque les champignons commencent à changer de couleur, réduire le feu et ajouter le sel.
Le sel à la particularité de faire rendre leur eau aux aliments et notamment aux champignons.
Couvrir et laisser mijoter à feu doux en remuant de temps en temps.

 

Incorporer le poisson

k10DSC_0032.jpg

Lorsque la consistance semble adéquate, ajouter le saumon. Eviter de mettre trop de marinade pendant l’opération, égoutter le poisson si besoin.
Les poissons ont une chaire fragile. La marinade à commencé déjà à « cuire » les fines lamelles du saumon. C’est pourquoi il ne doit être incorporé qu’en dernier. Remuer et surveiller pour qu’il ne durcisse pas.

 

Garnir la pâte

k11DSC_0033.jpg

Dérouler la pâte dans un moule, et la faire précuire au four pour qu’elle perde un peu de son eau.
Puis ajouter la farce, couvrir et laisse de coté.
 

 

5) Préparation de l’appareil

K12DSC_0034.jpg



Dans un saladier, casser les 6 œufs. Y ajouter aromates et un peut de lait.
Pencher le saladier à 45° et battre à la fourchette avec des mouvements amples pour que l’air s’incorpore bien à la préparation.

Verser sur la farce et enfourner



6 La cuisson de la tarte

k14DSC_0036.jpg


La première période de cuisson laisser la tarte au milieu du four et sélectionner un programme qui chauffe en haut et en bas


Ensuite, lorsque la préparation semble bien prise, ajouter du gruyère rapé sur le dessus, monter la tarte et mettre en position grille.
Surveiller

 


C’est prêt et bon appétit

C'est pas de la tarte

Faire une vidéo vers minuit, c'est pas de la tarte !

 

Une petite vidéo un mardi soir (mercredi matin), juste pour faire un essai. le passage de minuit a coupé la vidéo... bon à savoir pour la prochaine fois !
PS : Désolé d'être aussi moche... la fatigue n'est pas la seule coupable !

08:48 Écrit par Pierrot dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : vidéo |  Facebook |  Imprimer | | |

07/07/2011

Poire tapée

 

Savez-vous ce qu’est la poire tapée ?

Non, ce n’est pas une petite idiote, tête à claque !

poire, poire tapéeLa poire tapée, c’est une spécialité du Val de Loire. Un moyen original de conserver les fruits pour l’hiver.

La pomme est un fruit qui se conserve très bien en hiver dans un « fruitier ». La poire est plus fragile et doit être cueillie encore légèrement verte. Et même comme cela, une petite préparation, s’impose : il faut mettre de la cire sur le pédoncule… (voir l’ article : Stocker les fruits tout l’hiver)  

Une autre façon de préserver la poire, c’est sous forme de confiture (Confiture de poires au cidre par exemple ) de sirop  et évidemment sous forme d’alcool de poire. A ce sujet, si le cidre est une façon de conserver la pomme, c’est son équivalent fait avec de la poire (le poiré) qui lui est antérieur…

Mais toutes ces solutions ont un défaut majeur : les fruits prennent de la place. Comment conserver les fruits sur des grandes distances et notamment sur les bateaux ?

La poire tapée est la solution : une dessiccation au feu de bois qui conserve une bonne partie des éléments nutritifs du fruits, accompagnée d’un traitement physique qui lui donne les dimensions d’une grosse « chips »…

Vous voulez en savoir plus ou même vous en procurer ? Suivez ce lien pour avoir l’adresse d’un artisan spécialisé dans la poire tapée : Maison Hérin   

19:11 Écrit par Pierrot dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : poire, poire tapée |  Facebook |  Imprimer | | |

28/06/2011

Courgette au rocamadour, de quoi venir au chèvre

 

00949175-t0.jpgC’est mon ex qui m’a appris à faire des courgettes  farcies gratinées au chèvre…

Cela tombe bien, c’etait la seule façon pour que mon coloc en mange, du chèvre…

 

C’est la saison des courgettes alors autant en profiter…

Recette ultra-simple : Fromage de chèvre du Quercy et légumes en gratin

 

 

Une idée de ma recette de courgettes farcies balancée quelque part au milieu d'un billet  ? : Deuxième dimanche d’octobre 2009 


 

13:55 Écrit par Pierrot dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fromage, courgette farcie |  Facebook |  Imprimer | | |

23/06/2011

Mon émincé de volaille aux pommes rouges

 

Phase de préparation :

Découper en fines lanières  les escalopes de volailles (dinde ou poulet)

Placer les languettes  de viande au fond d’une assiette creuse

Recouvrir  à moitié d’une marinade d’huile d’olive de sauce soja « oster » de poivre, persillade et herbes de Provence.

Laisser à mariner

Pendant ce temps

Découper les pommes en quartier. Eplucher les pommes et découper les fruits en lamelle en posant les quartiers sur une planche

Mettre de coté les lamelles de pomme dans un saladier (on dit aussi réserver)

Prendre une grosse  échalote

La découper en deux et la placer sur la planche. La découper en tout petit morceau (on dit aussi « émincer »). Mettre dans un ramequin

Retourner les lanières de volaille pour s’assurer que toute la viande marine.

 

Phase de préparation du riz :

Vous pouvez cuire le riz « à la créole » ou bien en utilisant un cuit-vapeur spécial

Ou bien autre option tel qu’on me l’a appris : cuire le riz sans casserole  

Faire cuire du riz et le garder au chaud (après passage à la passoire, ou bien dans la marmite à riz si vous utilisez un système Vapeur comme les asiatiques)

 

Apres tout ce temps, la viande a du bien mariner.

 

Phase de cuisson :

Passer à la phase de cuissons proprement dite

Oui cuissons avec un S !

Prélever de une à deux cuillère à café de la marinade et la mettre au fond d’un wok (ou d’une sauteuse qui peut se fermer). Mettre en marche Wok (ou cuisinière) puissance forte

Prélever dans le ramequin contenant les petits morceaux d’échalotes l’équivalent d’une cuillère à soupe, et les mettre  légèrement à dorer dans le wok.

Dorer, cela signifie que de blanc, le légume devient légèrement jaune.

Baisser le feu

Placer les morceaux de volaille émincée en les prenant avec une fourchette (pour ne pas noyer la volaille). Mettre un petit peu de marinade si nécessaire au fond du wok.

Saisir (*) la viande. La ressortir du Wok dès qu’elle à changé de couleur (de translucide, elle devient blanche laiteuse).  Et la réserver (**)

(*) Saisir, cela signifie non pas faire cramer mais juste faire cuire la partie la plus extérieure de la viande

(**) Réserver  = mettre de coté parce qu’on va  réutiliser

A feu très doux, placer les pommes dans le Wok. Les remuer un peu.

(Verser un peu de marinade si nécessaire)

Dès qu’une lamelle commence à brunir, verse un verre de vin blanc et couvrir.

Tourner de temps en temps et regarder la couleur des pommes. Quand elles changent de couleur et deviennent légèrement translucide, incorporer la viande. Finir de verser la marinade mais garder juste l’équivalent d’’une cuillère à soupe.

Baisser à feu très doux et couvrir.

 

Phase de la sauce :

Mettre l’équivalent d’une cuillière à soupe de marinade au fond d’une petite casserole

Y déverser le reste de l’échalote émincée

Remuer et faire dorer

Juste au moment où l'échalote commence à brunir...

... Incorporer 2 à 3  belles cuillères à soupe de crème

Saler, poivrer, et y mettre un peu de basilique et de persillade

Dès que la sauce risque de blobloter, l’enlever du feu.

 

Phase de la mise en assiette :

C’est la même qu’à la fin de mon billet sur la recette de dindes aux trois pommes

le riz, d'un coté (en timbale ou non) et la volaille et les pommes compotées de l'autres.

La sauce de crème à l'échalote complète cette recette sucré-salé

 

 

Bon Ap’

 

 

06/06/2011

Prendre de la graine

Apres le concombre masqué,  puis la courgette espagnole moins rigolote que la roue du même nom (voir film de Woody Allen : Comédie éro* d’une nuit d’été) C’est au tour des graines germées de soja Allemand a être en cause de l’épidémie de cet E. Coli.
Autant faire ses graines germées  soit même comme un grand…au moins on sait ce qu'il y a dedans !

Faire germer ses graines
Quelques idées de recettes



13:40 Écrit par Pierrot dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jardin, jardinage, recette de cuisine, recette |  Facebook |  Imprimer | | |

27/04/2011

Saliver pour les saveurs

 

Vu (heu, entendu) les hurlements de ma balance, vous vous doutez bien que je ne suis pas trop pour la boustifaille fade, insipide,  « peine à jouir »…

Même  tout seul, mes steaks hachés,  je les cuisine avec une persillade ! Et pourtant je ne suis pas non plus à faire des plats mirobolant quand je suis seul…

Et pourtant, une tranche de saumon avec juste un filet d’huile et de l’aneth ou de la ciboulette…

Miam

couv-hebdo-2157.jpgMais tout vrai gourmet vous le dira lui même : rien ne vaut les herbes fraiches…

Cela tombe bien, cette semaine il y a une revue avec un guide des aromatiques en kiosque. Facile à la repérer : avec ces pompons bleues des ciboulettes en fleur (Ah bon, vous ne saviez pas que la ciboulette  pouvait fleurir ?)

Pour la petite anecdote, il est indiqué la semaine du 27 avril sur la couv, mais j’ai eu des infos par des sources bien installées… Qui donc ais-je bien pus soudoyé. Hé, hé…

Ce numéro est en vente deux semaines et non pas une…  Hou les petits cachotiers !

Par contre, le 10 mai, se sera mort… Alors foncez avant !

18:09 Écrit par Pierrot dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jardin, jardinage |  Facebook |  Imprimer | | |

01/04/2011

Des légumes frais et bons

Tous le monde n’a pas la chance d’avoir un bout de jardin pour cultiver ses légumes.
Est-ce à dire qu’on est condamné à manger de la m*(« tomato flotte », Haricot-mollasson, et autres pesticido-fruits) à moins de raquer comme des malades, en achetant les produits estampillés BIO mais qui n’ont de « bio » que l’idée d’un marketeur sellé ?

Et bien non.
Un soir que je rentais, par le bus 54 , je suis descendu avant la gare du Nord, pour prendre une petite bière… et surtout pour « éteindre » ma lanterne…
Et là, dans ce petit bistro il ya avait du monde… non pas au comptoir mais en salle. Les personnes du quartier faisaient la queux devant un étalage de légumes. Deux femmes prenaient commande et pesaient légumes et fruits divers et variés à l’aide d’une antique balance orange…

Directement du producteur au consommateur !

C’est l’idée aussi des AMAP (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne)

Un article paru dans le figaro y fait allusion : Amap, les dessous-panier
« De plus en plus de Français sont séduits par les Amap (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne) qui permettent d’acheter son panier de fruits et légumes directement aux maraîchers locaux. »
http://madame.lefigaro.fr/art-de-vivre/amap-dessous-panier-010411-147735

Avantages :
- Un prix fixe et abordable (parce qu’il n’y a pas d’intermédiaires)
- Des fruits et légumes frais
- Une alimentation variée suivant la saison

Plus d’infos pour trouver une AMAP près de chez soi :
www.reseauamap.org
http://miramap.org/

Bon,  avoir les légumes variés c’est bien… Le souci, c’est qu’on a tellement l’habitude des légumes en boites et autres trucs standardisés qu’on est parfois bien en peine pour cuisiner et accommoder ces produits bios… alors quelques pistes :

Idées de recettes

    * Rutabagas, lard et pommes de terre
    * Chips de pommes de terre ‘Vitelotte noire’
    * Salsifis à la provençale
    * Crosnes à la crème
    * Purée de panais au cantal



Idées de livres :



16/02/2011

Cocottes garnies

En avril, ne te découvre pas d’un fil.

recette,recette de cuisineBen justement on est pas encore en avril et quand on est en période hivernal et avec les fins de mois difficiles, rien de tel pour la cuisine que les plats faits à la marmite : les légumes de saison sont encore là en fin de marché (et en fin de  marché, ils sont bradés). Un peu de viande de celle que d’habitude, on ne vend que difficilement parce que cela fait pas « steak » comme les loupiots souhaitent avoir dans leur assiette et hop, à mitonner pendant au moins une bonne  heure.




La marmite un plat « cache misère » ?

Avec l’article qui m’est passé sous les yeux, j’ai revu ma façon de penser.
On peut faire autre chose que la potée aux choux !

En grosse marmite ou en petite cocotte individuelle (j’ai aussi cela dans mon placard) quelques plats savoureux qui sortent et surtout qui me sortiraient de mon ordinaire

Salivez un peu  :

  • Diots au vin blanc, chou et châtaignes
  • Suprême de pintade  et choucroute à la vapeur
  • Navarin d’agneau aux dattes
  • Joues de porc aux légumes



Mais finalement, le plat qui mijote, j’y suis habitué. Mais ce qui m’a le plus surpris dans ce dossier, c’est la suite :

  • Daube de pruneaux au pain d’épice
  • Minicocotte chocolat-poire
  • Confit d’ananas à la mangue, au miel et au curry
  • Minicocotte de riz au lait à l’orange


Je ne savais pas qu’on pouvait faire des desserts en mini-cocotte.


Quelques idées pour les papilles !

18:05 Écrit par Pierrot dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : recette, recette de cuisine |  Facebook |  Imprimer | | |