26/04/2013

Documentaire ARTE sur le NET

 

 

En souvenir  du bouquin  « La vie privée, un problème de vieux cons ? » de Jean Marc Manach

29/10/2012

Simplifions !

Je suis lentement sorti des brumes de l'opération ce Week-end.
Une partie métallique à enlever, et une cicatrisation à relancer... et rester le plus calme possible avant de se lancer dans la rééducation.
 
J'en ai profité pour m'occuper de l'ordinateur de Mum.

Le souci avec des ordinateurs pour les personnes qui ont quarante-cinq ans et plus, c'est l'invasion d'informations !

Trop "d’icônes" sur le « bureau » et un vocabulaire fait de "franglais" ... un cauchemar !

De plus, dans une application (un "programme", si vous le voulez) le nombre de manipulations et  de trucs à cliquer est à la fois élevé et pas toujours intuitif pour des personnes qui n'ont pas l'habitude de bidouiller sur un ordinateur ou sur internet.
En plus, la taille des croix, des triangles et autres petites choses à cliquer n'est vraiment pas faite pour les presbytes !

Pour simplifier la vie numérique de ma garde-malade forcée, la première étape a donc été de comprendre comment elle fonctionne.
Ensuite, quels sont les logiciels qu'elle utilise le plus souvent.
Enfin, comprendre où elle pédale dans le gloubiboulga des informaticiens pour expliquer et montrer simplement avec des mots et des images simples sans utiliser le jargon des Diafoirus de l'Octet.

20:15 Écrit par Pierrot dans Internet - Numerique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | | |

14/10/2012

Lettre à Hélène, conseils pour une nouvelle blogueuse


Chère Hélène,
Vous m'avez précisé que vous souhaitiez vous créer un blog pour y partager vos pensées.
Je vous écris cette lettre pour vous donner quelques conseils.

internet, blog, web

Le monde du web a en effet ses codes, ses astuces qui pour des personnes qui ne sont pas nées dans la dernière décennie du siècle dernier, ne viennent pas forcement en tête immédiatement.
Il ne s'agit pas d'aspects techniques, quelques manuels et autres articles pourront vous répondre mieux que moi, mais des principes généraux, que je vous laisse le loisir de suivre ou non

La pyramide du schizophrène ou l'art de jongler avec les identités sur Internet


Avant toute chose, il faut savoir qu'il n'existe point d’anonymat sur Internet.

La génération née dans la dernière décennie du siècle dernier a tout à fait intégré ce fait.
Pourtant, en tant qu' adolescents, ils attachent une certaine importance à créer leur petit monde dans lequel leurs parents ne viendraient pas.
De plus Comme le précise Jean Marc Manach dans son ouvrage : "La vie privée, un problème de vieux cons ?",  la jeune génération est très attachée à un espace propre, préservé dans la mesure du possible du monde des non initiés,et des "vieux".
Il existe bien quelques plates-formes comme celle gérée par skyrock qui permet d'avoir un espace privatif  mais dans l'ensemble, ne  pouvant garder l'anonymat, à moins d'être inexistant sur le Net (ce qui serait suspect pour un éventuel employeur) elle a élaboré une technique : scénariser son existence. Avatars et pseudonymes sont donc légions.

Dans notre cas, en tant qu’adulte, nous devons nous en inspirer.
Ainsi, je vous suggère de vous forger trois identités au minimum sur internet :

  • Une identité officielle avec vos vrais nom et prénoms pour vos recherches d'emplois, vos employeurs (qui ne sont pas avares d’excursion, parfois par simple curiosité) et toute autre personne 
  • Une identité pour vos proches et véritables amis (à ne transmettre qu'aux intéressés)
  • Un pseudonyme comme un nom de plume pour votre blog par exemple.


A ces trois identités demandant un compte mail chacun, ainsi qu'un espace facebook propre, vous pouvez également avoir recours à une carte de visite officielle pour le travail.

L'important est de bien cloisonner ces identités, ne pas par exemple faire des liens sur Facebook entre elles, ne pas utiliser le même mot de passe, et bien évidement, s'assurer de vous déconnecter à chaque fois de vos comptes... cela évite bien des erreurs de manipulations !

Le choix du nom de plume (choisir un pseudonyme)

Le choix du nom de plume répond à deux axes : votre propre existence, et le sujet que vous souhaitez avancer.

Vous devez vous poser ces questions : est-ce que je souhaite que mon « speudo » soit facile à retenir, devienne incontournable, une sorte de marque de fabrique ? Où bien en ai-je cure
Est-ce un nom qui vous a frappé, un personnage célèbre dans la vie réelle ou dans les romans ?

A cela s'ajoute une contrainte technique assez terre-à-terre : peut être que le pseudonyme à déjà été pris sur Gmail, Hotmail ou autre... Cette dernière contrainte est évidemment très restrictive si vous utilisez un nom de plume assez commun ou le nom d'une célébrité quasi-incontournable.

Le choix du nom du blog

Le choix du nom du blog est primordial.

Quelques pistes :

  • Pourquoi voulez vous faire un blog
  • Quel(s) sujet(s) voulez vous exposer ?
  • Cherchez-vous un minimum d'audience ou cela vous est il totalement égal ?

A savoir un nom court et explicite est plus facile à retenir.

Il est plus facile d'être référencé si on est plus ou moins mono-sujet

Enfin, comme pour le pseudonyme, il y a une contrainte technique : le nom de votre futur blog est peut-être déjà pris ! Pensez donc à une liste de nom avant de vous lancer.

Le choix du contenu

1) Déterminer les thèmes

Il est plus facile de déterminer, avant de commencer, quelles sont les grandes thématiques que vous souhaitez aborder ainsi qu'une petite liste de mots-clés incontournables sur votre blog. Ces grandes thématiques vous permettrons de créer les rubriques de votre blog.

2) Un billet pour un sujet

Éviter de noyer le lecteur dans un article fleuve !
Si votre article est très long et développe plusieurs idées, il est peut être judicieux de le scinder en plusieurs billets en de faire des liens entre eux. Outre une meilleure compréhension à la lecture, cela vous permettra d'avoir de la matière pour renouveler votre blog.

3) Une page de présentation.

Ce n'est pas parce que vous avez un nom de plume qu'il est inutile de vous présenter ! Simplement resservez la description à l'aspect du blog : rappeler vous : il faut que vos identités soit suffisamment étanches entre elles.

Les incontournables sur un blog

Que mettre dans les colonnes autour de mes articles ?

Outre les rubriques, les renvois sur les archives, les mots clés ne sont pas à négliger.
Proposer votre page de présentation et votre mail de plume pourrait également être apprécié. Enfin, proposer le flux RSS de votre blog. Ces choses sont le minimum syndical.

 

En esperant vous avoir apporter quelques lumières

 

Pierrot des Petits riens

03/10/2012

Un flux rss c'est quoi- Explications en vidéo

Intégrer un fichier RSS sur un skynetblog

Récupérer un fichier rss
Regarder sur la page du blog ou du site souhaité  si il y a les icônes suivants :

picto rss 1.png

picto rss 2.png


- Cliquer dessus.
Attention, skynetblogs utilise le flux « Atom »
- Récupérer l'adresse web de la page qui vient de s'ouvrir en le copiant et le collant sur un fichier blocnot

Par exemple le flux rss de ce blog :
http://lespetitsriensdepierrot.skynetblogs.be/atom.xml


Dans l’administration de votre site :
- cliquer sur : Présentation
- puis sur : Contenu des colonnes
- Une fois sur la page ci-dessous, descendre en bas de page et cliquer sur Ajouter un flux

skeynetblog2.png

 En bas de page :

Ajouter un élément personnalisé
Ajouter un texte
Ajouter une image
Ajouter un flux
Ajouter le code HTML / Javascript

 

informatique, internet, blog



- Copier l'adresse du flux rss selectionné
Par exemple celui de ce blog  : http://lespetitsriensdepierrot.skynetblogs.be/atom.xml
- cliquer sur Page suivante

skeynetblog4.png

Puis sur Enregistrer

 

N'oubliez pas de cliquer sur « mettre à jour ces informations » !

Ensuite c'est comme pour les autres modules skynet (compteur, image, etc)

Besoin d'aide pour skynetblogs ? Essayer leur site officiel : http://toutsurles.skynetblogs.be/

Un flux RSS, c'est quoi -> A quoi sert un flux RSS   -> Intégrer un RSS sur skynetblog
     

A quoi sert le fichier RSS

Le fichier RSS, permet de savoir quelles sont les nouveautés publiées sur un site, un blog.

Le fichier rss permet de publier sur son propre site et blog une petite liste des nouveautés d'un autre site un peu comme les dépêches de l'AFP qui sont publiées en temps réel sur le site des quotidiens.

L’intérêt d'utiliser les fichiers RSS, c'est de pouvoir se tenir informer sur ses sites ou blogues préférés et de les faire partager !

 

Il existe des sites thématiques qui recensent les nouveautés publiées sur d'autres sites ou blog spécialisés... cela évite à l'internaute de se farcir tout le web ! Un exemple pour les amoureux de jardin : le jardin des blogs http://www.lejardindesblogs.fr/

« Le Jardin des Blogs vous donne accès à des centaines de sources de contenus portant sur l’univers du jardin. (…) Pour vous faciliter la lecture nous avons opté pour une présentation visuelle que nous espérons attrayante. »

Un flux RSS, c'est quoi -> A quoi sert un flux RSS   -> Intégrer un RSS sur skynetblog
     

Qu'est-ce qu'un flux RSS


Sur un site ou un blog, les articles, vidéos et images sont postés un peu partout...
Parfois, c'est dans une rubrique, parfois dans une autre, dans un onglet ou dans un autre...
Alors, comment savoir quelles sont les nouveautés ?

Le flux RSS recense au « fil de l'eau » les articles... dans une forme simplifiée.
En fait, le fichier rss, c'est comment le livre de bord d'un site, d'un blog.
Il est facilement compréhensible pour nous mais aussi par les sites web et blogs.

L'avantage de ce livre de bord c'est qu'on a tout de suite les nouveautés.

On  repère le flux rss par ces deux pictogrammes les plus courants :

informatique,internet, blog

informatique,internet, blog



Si vous voulez voir à quoi ressemble un fichier RSS, cliquer sur ce lien :
http://lespetitsriensdepierrot.skynetblogs.be/atom.xml

Par exemple sur ce blog : à la date du 3 octobre du matin :

informatique,internet, blog

Un flux RSS, c'est quoi -> A quoi sert un flux RSS   -> Intégrer un RSS sur skynetblog
     

27/08/2012

Internet: la loi de la jungle?

vu sur webdeux : http://www.webdeux.info/internet-la-loi-de-la-jungle

Débat avec : - Thibault Mullings, co-fondateur du Label NO FORMAT - Félix Tréguer, Chargé de mission à la Quadrature du Net - Guillaume Clément, spécialiste en propriété intellectuelle - Mathieu dit "Mescal", co-organisateur de Hack In Paris et de hackerzvoice.net

http://www.otvqtv.com - Réal: Nathanaël Le Scouarnec - Prod: Rathé Productions

17/07/2012

La nouvelle inquisition

Alors qu'apres un certain nombre d'échange de mail dans lesquels j'avais précisé que j'avais bien précisé avoir le DVD acheté; alors qu'il s'agit d'un montage de moins de 10 minutes sur un film de plus d'une heure; trente alors qu'il s agissait de présenter un film pour en dire du bien; alors que par honnêteté j'ai bien précisé par échange de mail tout l'intérêt que j'avais justement à faire  parlé de ce film en bien...
…. je me reçois cela dans la gueule :
«
Bonjour Pierrot Despetitsriens,
Nous avons désactivé le contenu suivant suite à la notification d'un tiers (TLA Entertainment Group, Inc.) signalant que ce contenu porte atteinte à :
LA VIE DE ZACH.wmv
http://www.youtube.com/watch?v=fe5tBsWnOwI
Remarque : En cas d'incidents répétés liés aux droits d'auteur, votre compte ainsi que toutes les vidéos associées pourront être supprimés. Pour éviter que ce problème ne se reproduise, veillez à supprimer toutes les vidéos dont vous ne détenez pas les droits et à ne plus mettre en ligne de vidéos qui pourraient porter atteinte aux droits d'un tiers. Pour plus d'informations sur la politique de YouTube en matière de droits d'auteur, veuillez consulter le guide Conseils sur les droits d'auteur.
Si vous estimez que les accusations portées contre l'un de vos contenus publiés sont fausses, vous pouvez envoyer une notification de contestation. Vous trouverez la procédure à suivre dans notre Centre d'aide.
Veuillez noter que la section 512(f) du DMCA précise que toute personne indiquant sciemment, et de façon erronée, que ce contenu a été désactivé par erreur, sera passible de dommages et intérêts.
Cordialement,
L'équipe YouTube »

Les propriétaires de contenus vidéos sont tellement aux abois qu'ils n'arrivent même plus à faire la différence entre un pirate et une personne qui souhaite présenter un extrait d'une œuvre... de LEUR œuvre qui lui plait ... C'est pourtant une pub qui  leur coute rien !

Peine perdu !

 C'est le droit de citation lui même qui est bafoué...
le pire, c'est que cette attitude intransigeante,  au final leur fera plus de tord qu'autre chose : comme faire connaître une de leur œuvre si personne de doit absolument pas en faire référence sans être excommunié ?

Arrêtez  de penser que pour votre avenir le Net doit être  un minitel, arrêtez d'imaginer encore être au XIXeme siècle.

 

 

07:41 Écrit par Pierrot dans Internet - Numerique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : acta, video, zach |  Facebook |  Imprimer | | |

21/06/2012

In ACTA non venimus

Un extrait d’article :
Alea Acta est
http://www.ecrans.fr/Alea-Acta-est,14924.html (jeudi 21 juin 2012 )

acta, internet, liberte, droit de l internaute, europe"La commission du commerce international (INTA) du Parlement européen a recommandé ce jeudi le rejet de l’accord commercial anti-contrefaçon Acta, lors de la session plénière prévue en juillet à Strasbourg."(...)
Quatre autres commissions du Parlement européen ont déjà rejeté l’accord commercial anti-contrefaçon Acta : Libertés civiles, Industrie, Affaires juridiques et Développement."


A savoir, certains gouvernement avaient déjà signé cet accort le 26 janvier... sans prendre avis de leur peuple respectif...

Il est vrai que, éminemment liberticide, ces accord n’auraient pas passé devant les parlements… C’est la raison pour laquelle les négociations entre les puissants groupes et les chefs d’états avaient été tenues le plus secrètement possible. (L’ACTA, ne pas divulguer )
De fait le parlement Européenn face à cette opacité et ce risque de dictature qui ne veut pas dire son  nom a réagit en demandant des comptes (L’ACTA veut rester dans l’ombre)

En ayant pris connaissance, certains gourvements européens on rejeté ces accords. Ce ne sont pas ceux qui se targuent d’être les grands frères du  modèle démocratique mais les anciens pays satellites de la Russie. (Pologne, Bulgarie… )


En fait, ayant déjà connu le black-out et la dictature du « Grand fère soviétique »… ils ne veulent pas retomber dans un monde à la Big-Brother.

 

Infos du parlement :

http://www.europarl.europa.eu/news/fr/